3 clés pour votre recherche. Lisez cet article !

Etat d’esprit pour recherche d’emploi

(source « Réseau Emploi » / Edit First Businessman – 1994)

Soyons tout à fait clairs : Pour que votre recherche d’emploi soit couronnée de succès le plus rapidement possible, il ne suffit pas d’appliquer à la lettre les techniques explicitées ici ou là.
Il y a deux autres éléments essentiels, sans lesquels votre recherche d’emploi est vouée à l’échec.

  • Tout d’abord, énergie intérieure et joie de vivre.
    C’est un élément capital. On voit des candidats, dépourvus de méthode de recherche, retrouver très rapidement un poste dans une entreprise grâce à leur rayonnement personnel.
    Notre propos n’est pas de minimiser l’intérêt de recourir à une méthode. Il s’agit plutôt de souligner que pour chercher un emploi, « il faut aller bien » ou du moins pas trop mal.
    Facile à dire, est on tenté de répondre, lorsqu’on vient de se faire « vider » de son entreprise ou, pire, qu’on a déjà dix mois de chômage derrière soi et qu’on attaque les tranches basses des indemnités chômage. Et pourtant, nous pouvons tous améliorer notre tonus psychologique. Nous avons tous la possibilité d’élargir le champ de nos activités, voir de bons films, lire de bons livres, fréquenter les musées, revoir des amis, consacrer plus de temps à ses enfants, refaire du sport…

Chacun de nous abrite en lui une pile atomique à l’énergie inépuisable. Or, la recherche d’emploi est un énorme consommateur d’énergie. Il faut sans cesse communiquer, parler de soi, se présenter, expliquer son parcours, ses projets, argumenter, s’informer, lutter contre l’isolement, assumer socialement le fait d’être sans emploi.
Tout ceci brûle un carburant considérable.
Si vous ne rechargez pas régulièrement vos batteries, tel un marathonien à bout de souffle, vous vous condamnez à vivre uniquement sur l’énergie nerveuse et un jour, vous vous effondrerez comme le font,
chaque mois, épuisés, des centaines de chercheurs d’emploi qui se retrouvent « au bout du rouleau ». Pour ne pas en arriver là, il est capital de se faire plaisir, de se donner un peu de temps de beauté et d’intelligence, de redécouvrir les racines et les sources vives de la force qui est en nous.

En un mot, ne vivez pas « petit » pendant votre recherche d’emploi, car ceci vous rendrait petit aux yeux des autres, en particulier des employeurs. N’ayez pas honte de vous, ne rougissez pas de votre situation. Tournez résolument le dos aux idées reçues sur le chômage. Demandez vous comment vous allez vous faire plaisir…
et consacrez y une journée par semaine. Pas plus, mais pas moins!

  • Le second élément qui conditionne les secrets d’une recherche d’emploi est le temps passé à chercher.
    Cela semble une évidence et rappelle l’histoire d’Isaac qui, depuis des années, prie chaque jour Dieu de le faire gagner au loto. Un jour, au bout de vingt ans, Dieu lui apparaît et lui dit Mon fils, j’ai entendu ta prière, je suis prêt à t’exaucer et à t’aider à gagner. Mais j’ai besoin que tu me donnes un coup de main : pour l’amour de Moi, joue. Achète un billet.
    Combien de chercheurs d’emploi, à l’instar d’Isaac, se désolent de ne pas trouver de travail, alors qu’ils ne cherchent pas vraiment? Qu’est ce qu’une « vraie » recherche d’emploi?
    Quantitativement, c’est y consacrer au moins vingt heures par semaine. Soit en actionnant votre réseau, suivant les méthodes décrites dans ce livre. Soit par des méthodes plus traditionnelles de candidatures spontanées, de réponses à annonces ou de candidatures auprès de cabinets de recrutement. En dessous de cette barre des vingt heures, il ne s’agit pas vraiment d’une recherche d’emploi à plein de temps qui ait de réelles chances de succès.

Enfin, troisième élément, l’information qui, selon les stratèges militaires, tient lieu aujourd’hui de nerf de la guerre et remplace toutes les techniques. Cette constatation est également valable dans le domaine de la recherche d’emploi.

Pourquoi 80 % des postes sont ils pourvus directement par relations, sans jamais donner lieu à une annonce dans un journal? Tout simplement parce que l’entreprise qui recherche un collaborateur commence par diffuser cette information auprès des salariés du service où se prépare un recrutement. Chaque salarié en parle autour de lui, dans sa famille, parmi ses amis. Il se trouve toujours un beau frère, un cousin, un ami d’un ami, en recherche d’emploi à ce moment là et qui propose de rencontrer le chef de service.
C’est pour cette raison que l’usage du Réseau est si efficace : il ne consiste pas à se faire pistonner pour passer devant d’autres candidats, mais simplement à enquêter pour savoir, avant tout le monde, quelle entreprise a besoin de vos lumières, quelle société s’apprête à ouvrir sa porte à votre compétence.
Il y a quelques années, nous étions conseils d’une entreprise, dans la région lyonnaise.
L’un des candidats en recherche d’emploi souhaitait postuler dans cette entreprise.
Aidez moi à obtenir un rendez vous, en téléphonant au chef du personnel, demanda t il à son consultant.
Téléphonant au chef du personnel, ce dernier s’entendit répondre que, non seulement l’entreprise ne recrutait pas, mais qu’elle était en train de licencier. Découragement du candidat et abandon de la piste.
Dans le même temps, un autre chercheur d’emploi profitait du fait que sa belle soeur travaillait dans un atelier de ladite entreprise pour rencontrer le chef d’équipe, puis le chef d’atelier. Celui ci lui apprit qu’un autre chef d’équipe, plus âgé, était sur le point de prendre sa retraite ce que le chef du personnel ignorait.
Et, c’est ainsi que le second chercheur d’emploi a trouvé un poste de chef d’équipe, sans répondre à une seule annonce, dans cette fameuse entreprise qui ne recrutait pas le moindre collaborateur.
II avait simplement été le seul à capter l’information qu’un poste serait bientôt vacant.

Energie intérieure, recherche intensive et mise en application de la technique du Réseau,
tels sont par ordre d’importance décroissante, les critères qui permettent le succès d’une recherche d’emploi.

L’expérience nous a montré l’extrême importance des deux premiers : veillez à votre forme et à votre énergie, et consacrez au moins vingt heures par semaine à votre recherche. Si vous réunissez ces deux conditions, et qu’en plus, vous arrivez à aligner une cinquantaine d’entretiens avec des membres du Réseau que vous allez construire, il y a fort à parier que vous aurez retrouvé un poste dans les six ou huit mois.

Sans compter que le Réseau présente, par rapport à d’autres approches, au moins cinq avantages importants, qui en font la seule véritable technique efficace depuis les années 90, décennie maudite de l’emploi, succédant à celle des années 80 où les chasseurs de têtes ont tenu, de façon éphémère, mais le menton levé, le haut du pavé.
1. Le réseau Emploi est totalement gratuit
2. Tout le monde peut créer un Réseau emploi
3. Construire son réseau emploi est simple
4. Le réseau Emploi est enrichissant
5. Le réseau Emploi est efficace

Ne pas se méprendre sur l’usage d’un réseau Emploi :
1. Ce n’est pas jouer du « piston »
2. Ce n’est pas faire de la mendicité
3. Ce n’est pas imaginer que les autres vont travailler pour vous

L’efficacité du Réseau Emploi se mesure

1- d’abord au nombre de rendez vous obtenus : pratiquement à tous les coups, alors que les candidatures spontanées ont des résultats très aléatoires et les réponses aux offres d’emploi débouchent sur de vraies catastrophes (400 ou 500 réponses pour une seule annonce!).
2- En second lieu, le Réseau Emploi repose sur un principe simple l’information préférentielle, c’est à dire la possibilité d’apprendre qu’une entreprise a un besoin de recrutement avant même que quiconque soit au courant. Cette information vous permet d’être pratiquement le seul candidat, et de multiplier vos chances.
3- Mais surtout, le Réseau Emploi vous rend une dignité : celle du professionnel recherchant un partenariat avec une entreprise, et non pas un demandeur d’emploi « ouvert à toutes les propositions ».

C’est peut être pour cela qu’il possède une telle efficacité. Les entreprises se lassent des CV, des candidatures bidonnées qui commencent par « Vous êtes le leader de votre secteur » (phrase valable pour n’importe quel secteur) ou « Vous êtes une entreprise en pleine expansion » (et celles qui se cassent la figure et cherchent des bras et des talents pour les aider à se redresser) ou encore « Je cherche à donner un nouvel élan à ma carrière » (on s’en f…).

L’accès direct, au coeur de l’entreprise, grâce à l’utilisation du Réseau Emploi, permet aux décisionnaires de rencontrer
des humains, doublés de professionnels de talent, et non des formules creuses.

Le Réseau Emploi replace la relation de recrutement dans sa vraie dynamique : un mariage qui succède toujours à un dialogue, mais un dialogue détendu.
Sans dramatisation excessive.
Sans l’arrière pensée de se faire recruter à tout prix, dont sont encore animés les chercheurs d’emploi qui ne parviennent qu’à être des « candidats ». La meilleure stratégie consiste à redevenir soi même.
Et cela, la pratique du Réseau Emploi vous l’enseigne, et vous y oblige!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *